.comment-link {margin-left:.6em;}

Zek II: L'exil intérieur

Wednesday, March 23, 2005

A l'attention des successeurs incultes d'un négociant en Cognac*

Aucun des ronds-de-cuir suffisants aux commandes de ce machin inhumain qu'est l'"Europe de Bruxelles" ne serait capable de répondre à la question première, celle de savoir pourquoi il faut une "Union Européenne". Mon opinion est qu'il n'en faut pas, et qu'elle est en contradiction avec le génie de l'Europe. Mais si ces médiocres étaient autre chose que des harengs saurs, il nous expliqueraient sans doute que s'il faut "faire l'Europe", c'est parce que Locke et Montesquieu ont dialogué à travers les âges; parce qu'à Wagner a répondu Verdi; parce que Rubens a peint pour les Habsbourg de Madrid; parce que le chevalier Gluck a fait la tournée des cours européennes; parce que Voltaire a joué les conseillers du prince avec Frédéric de Prusse; parce que Faust a été traduit par Nerval; parce que le plus grand compositeur anglais était allemand, et le chef de file de l'école anglaise du portrait, flamand; parce que Galilée, Képler, Copernic et Newton travaillaient dans un même but; parce que les mêmes croisées d'ogives rythment le paysage architectural de Valladolid à Westminster et de Milan à Cologne en passant par Chartres et Beauvais; parce qu'à Luther ont fait écho des réformateurs français, à Monet des impressionistes italiens, à Heine et Novalis des romantiques tchèques et espagnols; parce que des universités du même genre ont été fondées à Bologne, à Paris, à Salamanque et à Oxford ...
Elle était où, la Turquie, pendant ce temps-là? Qui sont les poètes romantiques turcs? Qui est le Chopin turc? Comment les réformes de Luther ont-elles été accueillies là-bas? Quelle est la contribution des savants turcs à la décomposition spectrale de la lumière et à la mécanique des astres? Les philosophes politiques turcs se sont-ils préoccupés de l'habeas corpus et de la séparation des pouvoirs? Avez-vous déja vu un opéra turc? Une exposition sur la peinture baroque turque?
-Mais, mon cher Monsieur, la Turquie "aspire" à l'Europe...
-Etes-vous bien certain du "à"?
-Allons, n'éludez pas la question avec de mauvais jeux de mots.
-Eh bien je vous dirai qu'elle n'est pas la seule, que Tokyo regorge de grands couturiers et de restaurants français, que Buenos-Aires n'est peuplée que d'Européens et ressemble comme deux gouttes d'eau à Barcelone, et que si les institutions, la mode, la cuisine et les sports Européens ont du succès dans la terre entière, ça n'est pas une raison suffisante pour que l'Union Europénne soit une sorte de CMU ou de RMI accessible à tous et à n'importe qui.
*:Note aux ignares: Jean Monnet était négociant en Cognac. On serait bien en peine de trouver dans ses mémoires une seule ligne convaincante nous expliquant pourquoi il faut absolument "faire l'Europe". Ce qui ressort de ce texte, c'est que ce monsieur aimait beaucoup les organisations bureaucratiques, les meetings interministériels et autre sommets. En matière de visionnaire, on fait mieux.

Links to this post:

Create a Link

<< Home