.comment-link {margin-left:.6em;}

Zek II: L'exil intérieur

Thursday, November 24, 2005

Les gonzesses et l'arithmétique

Dans la série quotidienne, "les femmes, c'est bien, les hommes c'est mal", un récent article d'une plumitive du Point encense Mme Parisot pour avoir nommé tout plein de femmes à des postes de direction au MEDEF. Et la journaliste de nous expliquer que c'est vachement bien parce que:
1° Ca casse les pieds aux machos du MEDEF (car évidemment patron = macho, et macho = beurk, pouah)
2° C'est super pour le rééquilibrage et la diversité
3° Les femmes ça sait super bien communiquer et c'est super ouvert d'esprit (la preuve, le MEDEF s'est super ouvert à plein de gauchistes anti-libéraux).
4° Les femmes c'est mieux, un point c'est tout.
On apprend ainsi que sous le sale macho Seillère, il n'y avait "que" 5 femmes sur 9 aux postes de direction du MEDEF (soit 55 %), mais que grâce à la charmante Mme Parisot, il y a vachement plus de diversité et les femmes sont enfin représentées, puisqu'il y en a 9 sur 12 (soit 75 %).
Ce qui confirme pour ceux qui ne le savaient pas déjà que
1°) La parité pour les féministes, c'est les femmes en haut et les hommes en bas.
2°) Les écoles de journalisme continuent à produire des idiotes incapables de compter tellement on leur a lavé le cerveau avec les idéologies dominantes.
3°) C'est pas demain la veille qu'on verra une femme (et encore moins un homme, mais eux, ils n'ont pas le droit) se rebeller contre la chape de plomb féministe qui étouffe l'occident

Links to this post:

Create a Link

<< Home