.comment-link {margin-left:.6em;}

Zek II: L'exil intérieur

Wednesday, February 01, 2006

Vers la convergence des catastrophes

La situation semble se dégrader rapidement. Les émeutes de Clichy-sous-bois apparaîtront rétrospectivement comme le Guernica (version tiers-mondisée) du conflit qui s'annonce.
Un fanatique messianique, à la tête d'un pétrocalifat, se lance dans la course à l'armement nucléaire avec le but avoué de vitrifier Israël.
Le "peuple palestinien" met massivement au pouvoir des terroristes hitlériens qui partagent les mêmes buts.
L'affaire des caricatures danoises dégénère en un tollé mondial d'indignations islamo-tartuffesques où se bousculent au portillon dictateurs corrompus, esclavagistes, lapidateurs de femmes et autres imams intolérants qui, bien que ne professant pas le minimum de respect envers la personne humaine, l'exigent pour eux-mêmes.
Une fois de plus, les instances musulmanes françaises montrent leur totale incompréhension envers ce que sont la république, la démocratie, l'état de droit et la liberté d'expression.
Une fois de plus, nous n'entendons aucune voix musulmane pour s'élever contre cette vague d'intolérance digne d'un autre âge.
Une fois de plus, l'élite occidentale bafouille des excuses honteuses et brade sa civilisation et des droits chèrement acquis au fil des siècles. On apprend ainsi que (dans un article du Figaro qui prétend ignorer que la première publication des caricatures a donné lieu aux émeutes de Aarhus, et se démarque courageusement de leurs auteurs en les taxant de "vulgaires") que "Le rédacteur en chef du journal danois incriminé avait pourtant présenté ses excuses lundi. Le magazine norvégien, quant à lui, a exprimé ses «regrets». " et que " Le Suisse Nestlé a pris les devants en achetant un encart publicitaire en première page du quotidien pan arabe Asharq al-Awsat. Il montre le sigle du lait en poudre Nido, marque phare de la société, avec la mention : «Ce n'est ni produit au Danemark, ni importé du Danemark.»"
Là-dessus, le quotidien France-Soir a courageusement fait ce tous les journaux du monde libre doivent faire, à savoir publier des caricatures de Mahomet en signe de solidarité avec les auteurs danois. C'est la seule façon de montrer aux djihadistes que l'Occident fait bloc pour défendre ses valeurs. Et la seule manière de désamorcer l'appel au meurtre qui les frappe, en jetant à la face des mollahs que nous sommes tous des caricaturistes danois.
Il est évident que ces caricatures de Mahomet sont loin d'être les premières publiées dans la presse occidentale, et je suis certain qu'en cherchant bien, on pourrait rassembler une copieuse anthologie. Il est également évident que si chacun est libre de déverser des critiques, voire des insultes, contre une religion, il n'y a aucune raison que l'Islam fasse exception, à moins que nous vivions dans un régime...islamiste.
Si nous avons droit aux cris haineux des masses fanatisées, c'est donc parce que les djihadistes se sentent assez forts pour se livrer à un tel chantage et voient dans les circonstances actuelles une belle opportunité pour enfoncer le bélier un peu plus loin. Ce n'est pas la firme Nestlé qui ira leur dire le contraire. Il y a tout juste trente ans, ils ne se seraient pas souciés de savoir à quoi ressemblaient les caricatures de la presse occidentale, car il était clair qu'en "exigeant" quoi que ce soit, ils seraient passés pour de pathétiques excentriques. Mais dans le troisième millénaire de Clichy-sous-bois, du Hamas, de Ben Laden et d'Ahmadinejad, ils ont compris que l'instant était critique et qu'il fallait en profiter pour pousser loin et fort.
Parlons-en, de Clichy sous bois, justement. Nous allons bientôt savoir si ces émeutes n'avaient "rien à voir avec l'Islam", et il faudra en remercier France-Soir. Si ça pète dans les prochains jours à cause de "l'affaire des caricatures", nous saurons à quoi nous en tenir. Sinon, c'est que les barbus ont encore des progrès à faire pour embrigader la racaille.
L'heure du choix a sonné.

Links to this post:

Create a Link

<< Home