.comment-link {margin-left:.6em;}

Zek II: L'exil intérieur

Sunday, April 02, 2006

Le psychodrame annuel programmé du village d'Astérix ne mérite sans doute pas qu'on en parle. La seule question qui se pose est la suivante. A supposer qu'un jour, ce qui arrivera bientôt, un gouvernement de "droite" ne prenne aucune, mais rigoureusement aucune, mesure, quel sera le prétexte utilisé par la gauche pour bloquer et saccager afin de montrer à nouveau aux pauvres cons d'électeurs que le suffrage universel n'a pas plus de valeur ici que dans n'importe quelle dictature africaine? Ici comme là-bas, les élections ne servent qu'à édulcorer les rapports officiels des "observateurs internationaux" engraissés à coups de cocktails en salle V.I.P.
A l'occasion de cette nouvelle vague d'hystérie à propos d'un détail de la "loi sur l'égalité des chances", j'invite mon lecteur à surfer sur le site du très démocratique (au sens est-allemand) Parti Socialiste, non pas pour y lire ce qui s'y trouve, mais plutôt pour constater ce qui ne s'y trouve pas, à savoir, par exemple:

-Une condamnation du saccage de la Sorbonne et de l'EHESS par des hordes de gueux illettrés et intoxiqués.
-Une condamnation de la destruction intégrale, dans une ambiance très "Herri Batasuna", pour ne pas reprendre des parallèles plus germaniques mais usés, de la permanence d'un député UMP. Mais on savait déjà nos chers socialistes admiratifs d'Hugo Banzer et de sa célèbre phrase: "nous ne respecterons le résultat des élections que s'il nous est favorable".

Links to this post:

Create a Link

<< Home